Actualités·Interview

Nathalie Bagadey #3

Nathalie Bagadey ayant déjà répondu à une interview « classique » et à un « portrait chinois », nous lui posons quelques questions sur ses lectures. Merci à elle.

 

 

– Quel est le livre qui t’a le plus effrayée ?

Je lis très peu de livres effrayants car cela peut m’empêcher de dormir… Mais je me souviens avoir été particulièrement impressionnée par le livre « Haute-Pierre » de Patrick Cauvin. Et avoir adoré ses multiples chutes. Tiens, ça me donne envie de le relire, du coup…


– Le livre qui t’a fait pleurer ?

Houla, il y en a plein, c’est même un gage de succès !!! Je dois dire que cette année, c’est le livre de Chloé Bertrand « Il nous reste le ciel, tome 1 » qui m’a le plus émue : j’ai même fait une nuit blanche dessus pour le terminer, ce qui ne m’était pas arrivé depuis très longtemps. Cette fille a un talent fou pour vous faire entrer dans la peau de ses personnages… ♥


– Quel livre ou auteur t’a donné l’envie d’écrire ?

Plutôt que de me donner l’envie d’écrire, il y a un livre qui m’a remuée et fait changer le cours de ma vie : un passage de « À l’est d’Éden » de Steinbeck, où le serviteur chinois parle de la différence de traduction du mot originel « timshel » et tout ce que cela implique, religieusement et surtout philosophiquement parlant. J’ai adoré cette idée : que ce sont les choix de l’être humain qui déterminent ce qu’il devient, en bien comme en mal.

Hum… Bon, mais à part ça, j’aime aussi beaucoup les Pokemons, hein…

 

– Ton livre de chevet ?

– Le livre que tu as le plus lu, relu et re-relu ?

Clairement, la réponse à ces deux questions est JK Rowling et sa série des Harry Potter. J’admire le talent de JK Rowling pour avoir réussi à créer une intrigue et un univers aussi puissants. Et s’il faut indiquer un préféré parmi les 7 tomes, ce sera «  Harry Potter et la coupe de feu » que j’aime pour ses défis et surtout pour son superbe final avec de multiples chutes…


– Si tu ne devais en garder qu’un seul ?

Euhhhh ? What ??? Clairement, on est dans la fantasy pure, là, c’est juste impensable pour moi.

Il faut vraiment une réponse ? Bon, alors je vais dire le 1er mag de l’Indé Panda pour me rappeler de cette chouette aventure. ♥ Et non, ce n’est pas du lèche-bottisme, je suis juste terriblement fière d’avoir été là dès le début. 🙂

 

– Et le livre ou l’auteur que tu n’as pas supporté ?

Étant donné que je sais mieux que personne que derrière chaque livre, même ceux que j’ai détestés, se cachent des heures de travail, je ne critique que très rarement une histoire. D’autant que ce que moi je n’ai pas aimé, d’autres peuvent adorer…

Mais je dois tout de même reconnaître que le roman de JK Rowling «  Une place à prendre » m’a terriblement déçue pour la noirceur de tous ses personnages : je n’en ai aimé aucun et ça, pour moi, c’était rédhibitoire…

 

Merci Nathalie. Nous allons finir sur les deux questions habituelles concernant tes écrits découverts dans ce numéro :

– Tu as été sélectionnée pour ce troisième numéro avec ta nouvelle « La couturière et l’oiseau », quelle est sa genèse ?

J’étais sur un tchat avec des copines, dont une costumière, et elle nous a raconté ce qu’elle avait vécu récemment au travail. J’ai tellement ri à son histoire que je l’ai suppliée de me donner l’autorisation d’écrire une nouvelle dessus… Et voilà, ça a donné ce texte, plus léger que ce que j’écris d’habitude, mais qui me rappelle un bon moment de rigolade.

Nathalie Bagadey

 

– Tu nous présentes ton roman « Éclosia ou l’Écosse des légendes », peux-tu nous raconter ce qui t’a inspirée ?

Je me considère comme une « écrivoyageuse » : chacun de mes voyages (et j’en fais au minimum un par an, vu que je suis accompagnatrice bénévole pour une association qui propose des voyages culturels) m’inspire, surtout lorsqu’il y a une culture mythologique très riche, comme c’est le cas en Écosse. J’y ai fait un circuit inoubliable et j’ai mis dans mon histoire tout ce qui m’avait fait aimer ce pays. C’est mon « best-seller », le grand chouchou de mes lecteurs…

 

Retrouvez Nathalie Bagadey sur son site.

« La couturière et l’oiseau » est disponible dans L’Indé Panda no3.

Découvrez « Éclosia ou l’Écosse des légendes » sur Amazon.

 

Couverture Eclosia Nathalie Bagadey

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s