Actualités·Conseils aux auteurs

Conseils aux auteurs n°3 : La mise en page

Vous avez travaillé et retravaillé votre nouvelle.
Elle a été relue par votre entourage.
Les fautes ont été traquées et éliminées.
Voyons maintenant la mise en page.

Deux notions importantes :

  • le tiret de dialogue est un tiret cadratin ;
  • il convient dans certaines situations (fréquentes, vous allez le voir) d’utiliser des espaces insécables.

Préambule : je parlerais ici uniquement de l’OS Windows et du logiciel Word car c’est ce que je possède. Vous pouvez chercher sur internet en fonction de votre matériel si ce n’est pas votre cas.

Le tiret cadratin

Commençons par le cadratin qui s’emploie dans les dialogues, il est plutôt facile à réaliser (dès lors que vous avez un clavier numérique) avec les combinaisons de touches suivantes :

  • Ctrl+Alt + – (du clavier numérique)
  • Alt + 0151 (du clavier numérique)

Pour visualiser les combinaisons, vous pouvez regarder cette page (il y a même Linux et Mac mais je n’ai pas testé).

Vous pouvez programmer votre traitement de texte pour remplacer automatiquement deux tirets par un cadratin par exemple (– donne —). Attention de ne pas remplacer le tiret – par un cadratin car il vous sera utile dans d’autres cas.
Vous pouvez aussi faire un copié-collé pour remplacer tous vos – par des —, mais attention à ne pas en oublier.

Si nous avions décider pour les deux premiers numéros d’uniformiser la mise en page des nouvelles concernant les dialogues en utilisant uniquement les tirets cadratins, au vu des nouvelles reçues – qui ne se prêtent pas toutes à cette mise en forme – et du temps que cela demande pour nos bénévoles, pour les numéros suivants, nous respectons la mise en forme des dialogues décidée par l’auteur. Cependant, nous vous conseillons fortement d’utiliser uniquement les tirets cadratins, forme de plus en plus utilisée dans le monde de l’édition.

Les espaces insécables

Et voilà ce qui est moins évident pour la plupart des auteurs, les espaces insécables.

Tout d’abord, mais pourquoi mettre des insécables ?

Parce que sinon, vous risquez de vous retrouvez avec un signe de ponctuation en début de ligne par exemple, et soyons francs, c’est moche. Même si vous testez sur liseuse par exemple, la taille de l’affichage s’adaptant à l’écran et à l’utilisateur, ce n’est pas parce que chez vous, le point d’interrogation sera en fin de phrase, que ça va être le cas pour tous vos lecteurs.

D’accord, alors, comment faire ?

Dans plusieurs situations, les espaces insécables s’incorporent toutes seules, comme des grandes (je suis toujours dans Word et je tape mon texte directement dans le logiciel).

Sinon, les combinaisons de touches suivantes vous seront utiles :

  • Ctrl+Maj + espace
  • Alt + 255 (du clavier numérique)

Pour vérifier quelles espaces sont présentes dans votre fichier, cocher le bouton « afficher tout » afin de faire apparaître ces symboles de mise en forme masqués dans l’affichage normal.

mise-en-page

 Quand les appliquer ?

Les espaces insécables s’insèrent dans plusieurs situations, rares sont les paragraphes sans insécables.

  • avant chaque signe de ponctuation double ( : ; ? ! ) ;
  • après le guillemet d’ouverture et avant de celui de fermeture ;
  • après un tiret cadratin ;
  • dans un nom composé.

Pour les cas plus rares, je vous conseille de chercher sur internet (comme par exemple ici).

Exemples

Ce qu’il faut faire :

mise-en-forme

le-duc

Ce qu’il ne faut pas faire :

trop-despaces

Et oui, trop d’espaces insécables ne permettra pas au logiciel de savoir quand couper votre phrase. On évite donc plus de 2-3 mots qui se suivent avec ces espaces.
De même, pas d’espaces insécables après les signes de ponctuation. Un retour à la ligne en fin de phrase n’est pas à éviter.

Et c’est tout ?

Bien sûr que non, sinon, ça ne serait pas drôle !
Heureusement, le reste ne nécessite pas de grands discours. Vous devez le savoir, les distributeurs tels que Kobo ou Amazon mettent à disposition des guides pour vous aider à formater vos fichiers afin d’obtenir une conversion réussie. Nous avons décidé de confier la distribution de L’Indé Panda à Bookelis.

Voici donc quelques règles assez universelles pour le formatage d’un e-book :

  • bannissez la touche tabulation et utilisez la configuration des paragraphes (nous avons choisi un retrait de 1ere ligne positif de 0,5 cm)
  • avec le même outil, vous pouvez choisir l’espacement entre les paragraphes (par exemple 10 points après chaque paragraphe si vous souhaitez un texte aéré – donc à chaque fois que vous utiliserez la touche entrée -, c’est la configuration de base; mais aussi mettre 0 points pour les dialogues afin d’avoir un bloc)
  • n’utilisez pas de puce automatique
  • n’utilisez pas d’exposant
  • choisissez une police classique d’une taille comprise entre 11 et 13 (Times New Roman en 12 pour L’Indé Panda)
  • justifiez votre texte

paragraphe

 

Vous pouvez, si vous le souhaitez, télécharger ce document modèle (doc Word) et taper directement votre texte dedans : document-modele-at

Et voilà, une fois cet ultime travail effectué, vous êtes prêts à nous soumettre votre nouvelle. Merci de votre confiance, notre de comité de lecture lui portera toute son attention. Si jamais elle n’était pas sélectionnée, elle sera prête à être publiée.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Conseils aux auteurs n°3 : La mise en page »

  1. La fonction « rechercher et remplacer » est très utile pour corriger d’éventuelles erreurs de typographie (je n’ai pas Word mais sur LibreOffice Writer, il faut aller dans « édition » puis « rechercher & remplacer »). On peut ainsi facilement changer tous ses tirets simples par des tirets cadratins… sans en oublier !

    Bonne chance pour le lancement de votre magazine, je lirai avec plaisir le premier. On sent que vous souhaitez faire quelque chose de qualité rien qu’avec ces petits articles de conseil. Et j’aime beaucoup le nom du journal !

    Aimé par 2 people

    1. Merci Mathilde pour votre commentaire et vos encouragements 🙂
      Le nom était une évidence, des mois plus tard, nous en sommes toujours fans. Et si fiers d’êtres des pandas !

      Pour la fonction « rechercher & remplacer », si elle est très utile, elle nécessite une relecture minutieuse pour vérifier que peut-être n’est pas devenu peut—être 😉

      Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s